Un cas confirmé de virus du Nil occidental chez un humain

Des analyses en laboratoire confirment qu’un adulte du Grand Sudbury a été infecté par le virus du Nil occidental (vNo). Il s’agit du deuxième cas dans le secteur desservi par le Service de santé de Sudbury et du district (SSPSD), le premier ayant été rapporté en 2006.

Depuis le début de l’année 2015, 16 cas probables et confirmés d’infection au vNo ont été rapportés en Ontario. Quatre-vingt-douze bassins de moustiques infectés ont été recensés dans la province durant la même période. Cependant, aucun de ces cas ne s’est présenté dans le secteur desservi par le SSPSD. En août 2015, on a rapporté un cas d’infection confirmée au vNo chez un cheval.

« Nous savons que ce virus est présent dans les districts de Sudbury et de Manitoulin parce qu’on l’a identifié chez les oiseaux et dans les bassins de moustiques dans le passé », précise la Dre Penny Sutcliffe, médecin-hygiéniste de Sudbury et du district. « Il est très important de continuer à prendre des précautions afin d’éviter l’infection », ajoute-t-elle.

Le vNo est transmis aux humains par une piqûre de moustique; ce dernier l’attrape en se nourrissant d’oiseaux infectés. Le risque d’infection au vNo est très faible et environ 80 % des gens infectés n’ont aucun symptôme. Chez les 20 % restants qui ont des symptômes, la plupart n’ont qu’une forme bénigne de la maladie comme une fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires, des nausées, des vomissements et une éruption cutanée sur la poitrine, l’estomac ou le dos.

Moins d’un pour cent des personnes infectées ont des symptômes graves, notamment une température élevée, de forts maux de tête, de la faiblesse musculaire, une raideur au cou et de la confusion.

Les risques d’infection au vNo sont plus élevés à la fin de l’été parce que les moustiques sont porteurs d’une plus grande quantité de virus à un moment dans l’année où les gens ont tendance à relâcher leurs mesures de protection. Voici quelques précautions à prendre pour vous protéger, vous et votre famille :

Réduisez les risques autour de la maison :

  • Installez des grillages ou réparez-les – Certains moustiques aiment se réfugier à l’intérieur des maisons. Défendez-vous en installant des grillages bien ajustés sur toutes les fenêtres et les portes.
  • Éliminez les flaques d’eau stagnante à l’extérieur de la maison parce que les moustiques pourraient y pondre leurs œufs.

Précautions personnelles :

  • Si vous êtes dehors entre le coucher du soleil et la noirceur, période durant laquelle les moustiques sont les plus actifs, portez des chemises de couleur pâle à manches longues, des pantalons longs, des chaussures et des chaussettes.
  • Utilisez un insectifuge approuvé par Santé Canada et suivez les recommandations du manufacturier.

Pour d’autres renseignements sur le virus du Nil occidental, communiquez avec votre bureau local du Service de santé publique de Sudbury et du district ou visitez le : www.sdhu.com.

Dernière modification : 6 octobre 2015