Le Service de santé publique est confronté à des compressions budgétaires et insiste sur l’importance de la santé publique dans la transformation du système de santé

À sa réunion du 19 novembre 2015, le Conseil de santé de Sudbury et du district a approuvé un budget 2016 qui inclut des réductions significatives dans les domaines de la dotation et de l’exploitation. La décision d’aujourd’hui tombe au moment où le ministère de la Santé et des Soins de longue durée lance un nouveau modèle provincial de financement de la santé publique.

« Le nouveau modèle de financement, combiné à une augmentation très minime ou nulle de l’enveloppe budgétaire prévue en santé publique, a eu un effet marqué sur le Service de santé publique pour l’année 2016, et cet effet continuera probablement de se faire sentir plus tard », de dire René Lapierre, président du Conseil de santé. « Bien que nous soyons bien au fait des difficultés financières de l’État, nous sommes également conscients que réussir à transformer le système de santé nécessite un système de santé publique bien pourvu et novateur. Nous entendons collaborer avec le gouvernement et les associations provinciales afin de garantir un financement continu du travail que le milieu de la santé publique effectue pour nous protéger et nous garder en bonne santé ».

Le budget 2016 du Service de santé publique est donc réduit de 0,55 % par rapport au budget approuvé par le Conseil de santé en 2015. Afin de l’équilibrer, il a fallu trouver des moyens d’économiser afin d’absorber une baisse de 2 % de la subvention provinciale à coût partagé par rapport à 2015.

« Au moment de planifier le budget, nous prévoyions un manque à gagner de 562 645 $. Si aucune mesure décisive n’est prise, celui-ci se chiffrera à plus de trois quarts de million en 2017. L’écart pour 2016 a été comblé par une modeste augmentation au niveau municipal et des réductions au chapitre de l’exploitation et de la dotation, de déclarer la Dre Penny Sutcliffe, médecin-hygiéniste de Sudbury et du district. J’ai le regret d’annoncer que notre personnel sera réduit, à la fois par attrition et par des mises à pied. Nous faisons tout pour trouver des moyens de réaliser des économies et pour continuer à protéger d’importants programmes et services de santé publique ».

À sa réunion du 19 novembre, le Conseil de santé a aussi discuté du rôle clé de la santé publique lorsqu’il s’agit de s’attacher aux déterminants sociaux de la santé pour atteindre l’équité en matière de santé. Il a convenu de demander des investissements accrus en santé publique et de veiller ainsi à ce que tous les Ontariens, peu importe leur niveau de scolarité, leur revenu ou leur bagage culturel, profitent d’un système de santé publique de classe mondiale dans le cadre du système de santé transformé de l’Ontario.

La nouvelle formule de financement du gouvernement provincial exige que 28 des 36 conseils de santé de l’Ontario, y compris celui de Sudbury et du district, ne prévoient aucune augmentation de leur financement dans un avenir prévisible. En Ontario, les services de santé publique ont reçu 1,4 % (700,4 millions de dollars) du budget total de 50,2 milliards du ministère de la Santé et des Soins de longue durée (pour 2015-2016).

Dernière modification : 19 novembre 2015