Une tique est confirmée porteuse de la bactérie de la maladie de Lyme

Le Service de santé publique de Sudbury et du district a confirmé qu’une tique à pattes noires découverte dans la région était porteuse de la bactérie qui peut causer la maladie de Lyme. Cet insecte était accroché à la peau d’une personne.

Il s’agit de la deuxième tique infectée à être signalée sur le territoire du Service de santé publique. La première l’avait été en août 2013.

La tique à pattes noires est rare dans notre région; cependant, nous savons que les tiques se déplacent par les oiseaux migrateurs. Le premier et seul cas humain de maladie de Lyme sur le territoire du Service de santé publique a été rapporté en 2008.

La Dre Penny Sutcliffe, médecin-hygiéniste de Sudbury et du district, rappelle aux citoyens qu’il est important de prendre des précautions afin de se protéger et de protéger les personnes sous sa garde. Par exemple,

  • éviter de marcher dans les hautes herbes
  • s’assurer que les cours ne contiennent pas de débris et ne sont pas envahies par la végétation, l’herbe, les arbustes et les arbres
  • éloigner de la maison les amas de bois et les mangeoires d’oiseaux

« Une tique ne vole pas, mais elle peut s’accrocher à vous si vous vous frottez contre de la végétation », a précisé la Dre Sutcliffe. « Si vous vous rendez dans un lieu boisé ou herbeux, portez une chemise pâle à manches longues, un pantalon et des chaussures à bout fermé. Rentrez vos bas de pantalon dans vos chaussettes et appliquez un insectifuge sur les parties exposées de votre peau. Choisissez un insectifuge approuvé par Santé Canada et suivez les recommandations d’application qui sont inscrites sur l’emballage », ajoute la Dre Sutcliffe.

Lorsque vous revenez de l’extérieur, examinez vos vêtements et votre peau, ainsi que ceux des personnes sous votre garde. Demandez à quelqu’un d’examiner les parties de votre corps que vous ne pouvez pas voir. Le fait de changer de vêtements et de prendre une douche aidera à vous débarrasser des tiques qui ne se sont pas encore accrochées à vous.

Si vous découvrez une tique accrochée à votre peau, vous devriez utiliser une pince épilatoire afin de l’extirper sans tarder. Saisissez la tique le plus près possible de la tête et retirez-la lentement. Ensuite, nettoyez la plaie et appliquez un pansement au besoin. Il y a lieu de placer la tique dans un
contenant et de la remettre à un fournisseur de soins de santé ou au bureau de santé local. L’insecte sera envoyé à un laboratoire provincial aux fins d’analyse.

« Les tiques risquent surtout de transmettre l’infection après avoir été accrochées à la peau pendant plus de 24 heures, de dire la Dre Sutcliffe. Les premiers symptômes de la maladie de Lyme se manifestent généralement dans un délai d’une semaine ou deux, mais ils peuvent le faire de trois jours à un mois après la morsure. Si vous avez de la fièvre, vous éprouvez des maux de tête, des douleurs musculaires ou articulaires, de la fatigue et vous présentez une éruption cutanée, en particulier si elle est rouge et circulaire, vous devriez consulter un médecin », ajoute-t-elle.

En cas de symptômes de la maladie de Lyme, les antibiotiques devraient prévenir les complications. Plus le traitement est précoce, mieux c’est. Si l’infection initiale n’est pas traitée, des symptômes touchant le cœur, le système nerveux ou les articulations peuvent se produire.

La taille et la couleur des tiques varient. Parfois, l’insecte n’est visible qu’à partir du moment où il s’engorge de sang. La femelle mesure de trois à cinq millimètres avant de se nourrir; les jeunes sont plus petits et de couleur plus pâle.

En Ontario, la tique à pattes noires se rencontre généralement dans les zones rurales, le long de la rive nord des lacs Érié, Ontario et Supérieur, et le long du fleuve Saint-Laurent. En 2014, 145 cas confirmés de maladie de Lyme ont été dénombrés en Ontario.

Afin d’en savoir plus sur la maladie de Lyme et la tique à pattes noires, allez sur le site du Service de santé publique, au www.sdhu.com, ou composez le 705.522.9200, poste 398, ou, sans frais, le 1.866.522.9200.

Dernière modification : 23 juin 2015