Nous ne pouvons nous permettre de ne pas agir : salaire minimum et revenu de base

Objet : Article « Sudbury Accent: Will new measures help poor? » (Les nouvelles mesures vont-elles aider les pauvres?), 12 juin 2017

Hausse du salaire minimum et garantie d’un revenu de base : voilà deux initiatives provinciales qui font l’objet d’un débat public, ces derniers temps. Elles soulèvent des inquiétudes quant à leur sagesse et leur abordabilité. Selon moi, elles sont à la fois sages et abordables. En fait, je pense que nous ne pouvons nous permettre de ne pas agir. La pauvreté nous tue. Ce ne sont pas seulement les plus pauvres d’entre nous qui sommes touchés, mais nous tous. Plus nous sommes pauvres, plus nous mourons tôt et plus nous contractons des maladies et nous souffrons de handicaps au cours de notre vie. Il ne s’agit pas d’une idéologie. C’est une réalité qui est aussi locale que mondiale. Hausser le salaire minimum et garantir un revenu de base sont deux stratégies bien documentées qui visent à permettre aux gens d’avoir une chance de s’en tirer. Ce ne sont pas des solutions magiques. Mais elles représentent un point de départ important et nous avons tous à y gagner. Les personnes en santé font progresser notre société par leurs compétences et leurs talents. Elles participent activement à l’économie de nos collectivités, et elles recourent moins aux soins de santé. Afin de se donner les meilleures possibilités d’être en santé, les gens se nourrissent bien, font de l’exercice régulièrement, évitent de fumer, boivent avec modération, maintiennent un poids santé… et vivent dans une société qui rejette activement la pauvreté. Je m’exprime non pas en tant qu’économiste, mais en tant que médecin-hygiéniste. Quel est le niveau de revenu idéal? Quel est le meilleur moyen d’offrir la garantie d’un revenu de base? Comment pouvons-nous atténuer les risques pour les petites entreprises? Voilà des questions auxquelles les meilleures réponses s’apportent collectivement, par un bon équilibre entre les réalités économiques et les valeurs sociétales. Cependant, devrions-nous prendre des mesures pour sortir les gens de la pauvreté? Évidemment. C’est la seule chose sage et abordable à faire.

Dre Penny Sutcliffe, médecin-hygiéniste

Service de santé publique de Sudbury et du district

Dernière modification : 15 juin 2017