L’alcool et les femmes

La consommation d’alcool chez les femmes peut entraîner bien des problèmes de santé à long terme.

Les femmes et les hommes métabolisent l’alcool différemment, ce qui crée des écarts significatifs dans la manière dont les deux y réagissent.

L’alcool est la drogue de choix au Canada

De récentes données du Centre canadien de lutte contre les toxicomanies démontrent que les femmes commencent à consommer de l’alcool et en abuser dans une mesure semblable aux hommes. L’industrie de l’alcool et ceux qui annoncent celle-ci ciblent les femmes au moyen de « boissons d’amorce » fruitées en promettant un charme sophistiqué.

À mesure qu’elles concilient divers rôles et responsabilités, les femmes peuvent être confrontées à des facteurs de stress plus intenses ou plus fréquents qu’à l’habitude. Bien des femmes consomment aussi de l’alcool afin de gérer la violence qu’elles ont subie durant l’enfance ou leur vie d’adulte. Même si une faible quantité d’alcool peut soulager le stress à court terme, consommer de l’alcool ne permet pas d’en éliminer les causes profondes. Consommer de l’alcool de façon répétée pour réduire les sensations de stress risque d’augmenter les niveaux d’anxiété et d’entraîner une dépendance.

Effets sur la santé chez les femmes

Chez les jeunes femmes, l’alcool risque de causer de graves problèmes de santé. Une forte consommation constante durant l’adolescence et au début de l’âge adulte peut compromettre considérablement la qualité des os et augmenter le risque d’ostéoporose plus tard. La consommation d’alcool à l’adolescence peut aussi perturber le cycle menstruel naturel et la fonction reproductrice.

Chez les femmes âgées, il faut moins d’alcool pour que les effets soient les mêmes que chez les jeunes. Elles devraient en tenir compte quand elles prennent des décisions concernant leur consommation.

Une forte consommation prolongée d’alcool chez les femmes entraîne divers problèmes de santé à long terme, dont :

La consommation d’alcool amène la femme à souffrir plus rapidement :

Comment expliquer l’écart entre les hommes et les femmes?

Nous connaissons certains des risques reliés à la consommation d’alcool, mais comme l’organisme des femmes est différent de celui des hommes, certains de ces risques sont également différents. Les deux métabolisent l’alcool différemment, ce qui crée des écarts significatifs dans la manière dont ils y réagissent. Voici les mécanismes qui permettent de les expliquer :


Dernière modification : 20 septembre 2016