Comment prévenir les chutes

Les chutes sont prévisibles et peuvent être évitées! Une personne âgée sur 3 de 65 ans et plus fait une chute chaque année.

Avez-vous arrêté de faire des activités quotidiennes ou évitez-vous l’exercice parce que vous avez peur de faire une chute? Communiquez avec la coalition Avancez de pied ferme de Sudbury Manitoulin au 705 674‑4330 pour savoir comment éviter de faire des chutes.

Est-ce que vous ou quelqu’un que vous connaissez a déjà fait une chute? Les chutes peuvent causer des blessures graves qui diminuent la mobilité et l’indépendance. La plupart des chutes sont le résultat de facteurs de la santé ou du style de vie. Prévenir les chutes est important lorsque vous constatez que ceci peut avoir une influence sur votre mobilité et indépendance. Il y a neuf étapes pour vous aider à prévenir les chutes.

1. Soyez actif

L’activité physique (Société Canadienne de Physiologie de l’exercise) est la meilleure façon de réduire les risques de chute. Choisissez une activité que vous aimez pour vous assurer que vous continuerez de la pratiquer régulièrement.

Combien?

Visez à faire au moins 30 minutes d’activité physique par jour. Vous pouvez additionner des blocs de 10 à 15 minutes d’activité. Commencez lentement et augmentez graduellement jusqu’au but vise.

Facons d’être actif?

La marche est un exercise que la plupart des gens trouvent facile et agréable. Elle renforce les muscles des jambes, améliore l’équilibre et ne nécessite pas d’équipement sauf une bonne paire de chaussures.

Choisissez des activités qui augmentent la force musculaire des jambes et de la partie supérieure du corps et qui améliore l’équilibre, la posture et l’endurance. Voici des exemples d’activités pouvant être utiles :

Consultez votre médecin

Même si vous avez des troubles de santé, vous pouvez participer à certaines activités physiques. Parlez-en d’abord à votre médecin. Vous avez peut-être peur de tomber, mais l’inactivité peut réduire votre qualité de vie, votre capacité de vous déplacer et votre indépendance. Si vous croyez que vous limitez vos activités physiques ou que vous vous isolez, parlez-en à votre médecin.

Qu’est-ce que je fais pour être actif physiquement?

Passez en revue votre activité physique actuelle et réfléchissez aux questions ci-dessous. Un exemple est donné pour vous aider.

Quelles sont les mesures positives que je prends déjà? (par ex., Sarcler les massifs de rosiers une fois par semaine.)

Quels sont les changements qui pourraient m’aider à rester sur mes pieds? (par ex., Trouver un partenaire de marche pour faire des promenades à pied tôt le matin.)

Comment vais-je appoter ces changements? Est-ce que je devrais communiquer avec quelqu’un? (par ex., Demander à ma voisine Marie si elle aimerait aller marcher tôt le matin.)

2. Gérez vos médicaments

Tous les médicaments ont des effets secondaires. Certains peuvent augmenter les risques de chute. Consultez votre médecin ou votre pharmacien (Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario) si vous présentez de la somnolence, des étourdissements, des vertiges, un manque d’équilibre, une vision floue ou double ou de la difficulté à penser clairement. Les effets secondaires varient d’une personnne à une autre et peuvent changer quand des médicaments différents sont combinés.

Façons de gérer vos médicaments

Faites vérifier régulièrement vos médicaments

Examinez régulièrement (tous les 6 à 12 mois) vos médicaments avec votre pharmacien. Vous saurez alors que vous prenez la bonne dose des médicaments appropriés, à l`heure appropriée.

Mon examen de mes médicaments

Examinez la façon don’t vous gérer vos médicaments et réfléchissez aux questions ci-dessous. Un exemple est donné pour vous aider.

Quelles sont les mesures positives que je prends déjà? (par ex., Tous mes médicaments sont rangés au même endroit. Je jette tous les médicaments quand ils atteignent leur date de péremption.)

Quels sont les changements qui pourraient m`aider à restez sur mes pieds? (par ex., Demander à mon médecin de passer en revue mes médicaments.)

Comment vais-je apporter ces changements? Est-ce que je devrais communiquer avec quelqu`un? (par ex., Obtenir un rendez-vous avec mon médecin.)

3. Gérez votre santé

Certains troubles de santé de longue durée peuvent accroître vos risques de chutes et notamment les suivants:

Ces troubles de santé peuvent causer des étourdissements, de la confusion, des vertiges, des réactions plus lentes, une conscience réduite ou une vision floue. La raideur des muscles ou des articulations, la faiblesse de la vision, une concentration réduite, la douleur et le manque d`énergie sont d`autres facteurs de risque. Une mauvaise posture peut aussi réduire votre stabilité.

Façons de gérer votre santé

Menez une vie bien équilibrée

Comment pourrais-je mieux gérer ma santé?

Passez en revue les mesures que vous prenez actuellement pour gérer votre santé et réfléchissez aux questions ci-dessous. Un exemple est donné pour vous aider.

Quelles sont les mesures positives que je prends déjà? (par ex., Je m`abstiens de prendre de l`alcool 3 jours par semaine. Je fais de la méditation pour aider à réduire mon niveau de stress.)

Quels sont les changements qui pourraient m`aider à restez sur mes pieds? (par ex., Essayer l`hydrothérapie pour soulager mon arthrite.)

Comment vais-je apporter ces changements? Devrais-je communiquer avec quelqu`un? (par ex., Obtenir des renseignements supplémentaires sur l`arthrite auprès de la Société de l`arthrite.)

4. Améliorez votre équilibre

On trouve des capteurs reliés à l`équilibre dans l`oreille interne, les yeux, les articulations et les muscles. Toute perturbation de ces organes et voies peut réduire votre équilibre et donc accroìtre vos risques de tomber.

Les facteurs qui influent sur votre équilibe sont les suivants :

Façons d’améliorer votre équilibre

Qu’est-ce que je peux faire pour améliorer mon équilibre?

Passez en revue les mesures que vous prenez pour améliorer votre équilibre et réfléchissez aux questions ci-dessous. Un exemple est donné pour vous aider.

Quelles sont les mesures positives que je prends déjà? (par ex., Je participle à une classe de tai chi une fois par semaine.)

Quels sont les changements qui pourraient m’aider à rester sur mes pieds? (par ex., Parler à mon médecin de la possibilité d’utiliser une aide à la marche. Vérifier si je devrais faire de l’entraînement aux poids au gymnase.)

Comment vais-je apporter ces changements? Est-ce que je devrais communiquer avec quelqu’un? (par ex., Téléphoner au gymnase local pour demander s’il y a des cours spéciaux d’entraînement aux poids.)

5. Marchez la tête haute

Marchez toujours le corps droit et en position vertical. Avec le temps, votre façon de marcher peut changer. Ces changements peuvent être attribuables à une arthrose de la hanche ou au manque d’activité physique.

Les changements de votre démarche peuvent être causés par bien des facteurs :

Comment marcher la tête haute

Si vous utilisez une aide à la marche

Qu’est-ce que je peux faire pour marcher la tête haute?

Passez en revue les mesures que vous prenez pour marcher la tête haute et réfléchissez aux questions ci-dessous. Un exemple est donné pour vous aider.

Quelles sont les mesures positives que je prends déjà? (par ex. Je marche beaucoup, mais pas aussi régulièrement qu’auparavant.)

Quels sont les changements qui pourraient m’aider à rester sur mes pieds? (par ex., Je vais essayer de marcher 3 fois par semaine. Je pourais peut-être essayer des cours de Pilates.)

Comment vais-je apporter ces changements? Est-ce que je devrais communiquer avec quelqu’un? (par ex., Mon voisin Dave fait des promenades à pied tôt le matin : je peux l’appeller pour lui demander si je peux l’accompagner. S’informer auprès du gymnase local s’il y a des cours de Pilates.)

6. Prenez soin de vos pieds et mettez des souliers sûrs

Le soin des chaussures et des pieds est un élément important de la prévention des chutes. Des chaussures inappropriées ou des troubles communs des pieds comme les cors, les durillons ou les ongles incarnés peuvent réduire votre équilibre et même changer votre démarche.

Façons de prendre soin de vos pieds

Choisissez des chaussures appropriées

De bonnes chaussures n’ont pas à être laides ou coûteuses. Vous trouverez de nombreux modèles et marques qui sont sécuritaires, confortables et conçus pour être portés avec une orthèse, s’il y a lieu.

Vérifiez si vos chaussures actuelles présentent les caractéristiques suivantes :

En général, les chaussures non sécuritaires comprennent ce qui suit :

Qu’est-ce que je fais pour prendre soin de mes pieds? Mes chaussures sont-elles sécuritaires?

Passez en revue vos habitudes actuelles de soins des pieds et vos chaussures. Réfléchissez aux questions ci-dessous. Un exemple est donné pour vous aider.

Quelles sont les mesures positives que je prends déjà? (par ex., Je vois un podiatre une fois par année.)

Quels sont les changements qui pourraient m’aider à rester sur mes pieds? (par ex., Je vais me servir de la liste de caractéristiques des chaussures indiquée à cette étape pour vérifier si mes chaussures sont sécuritaires.)

Comment vais-je apporter ces changements? Est-ce que je devrais communiquer avec quelqu’un? (par ex., Je vais voir ce que je devrais peut-être faire au sujet de mes chaussures. Je vais parler de cette question à mon ami; il porte de très vieilles espadrilles qu’il n’attache pas et il a failli tomber l’autre jour.)

7. Vérifiez régulièrement votre vue et votre ouïe

Vue

Visitez un spécialiste de la vue (optométriste ou ophtalmologiste) aux 2 ans pour que tout changement de la vue soit décelé et traité. La plupart des changements surviennent graduellement et vous ne les remarquerez peut-être pas immédiatement, mais s’ils ne sont pas traités, les troubles de la vue augmentent les risques de chute.

Faites vous-même un examen simple de la vue

Regardez différents objets et couvrez un oeil, puis l’autre oeil, pour déterminer si votre vue change.

Prenez soin de votre vue

Surveillez toute modification de votre vue

Il y a des gens qui pensent qu’ils n’ont pas de problèmes de la vue s’ils peuvent toujours lire le journal ou regarder la télévision. Cela n’est pas nécessairement vrai. Certains troubles de la vue peuvent être temporaires, comme ceux qui sont causés par un changement de la tension artérielle ou une augmentation de la pression dans le globe oculaire. Ces troubles peuvent réduire la vision pendant une période de 5 à 10 minutes. Si vous présentez un des changements suivants, consultez votre médecin le plus tôt possible

Ouïe

Qu’est-ce qui cause de la difficulté à entendre?

Ce que vous pouvez faire

Qu’est-ce que je fais pour protéger ma vue et mon ouïe?

Examinez les mesures que vous prenez pour protéger votre vue et votre ouïe et réfléchissez aux questions ci-dessous. Un exemple est donné pour vous aider.

Quelles sont les mesures positives que je prends déjà? (par ex., Je subis un examen de la vue tous les ans.)

Quels sont les changements qui pourraient m’aider à rester sur mes pieds? (par ex., Je dois utiliser une peinture de couleur vive pour faire ressortir le bord des marches à la porte arrière. En rentrant dans la maison après avoir fait du jardinage, je vais m’asseoir pendant quelques minutes pour aider mes yeux à s’adapter à la lumière à l’intérieur de la maison.)

Comment vais-je apporter ces changements? Est-ce que je devrais communiquer avec quelqu’un? (par ex., Je vais obtenir un rendez-vous avec l’optométriste pour faire vérifier mes lunettes.)

8. Mangez bien, vivez bien

Votre alimentation influe sur vos risques de tomber. Si vous sautez un repas ou que vous ne mangez pas suffisamment ou ne consommez pas d’aliments nutritifs, vous pourriez présenter des étourdissements, des vertiges, de la faiblesse ou de la difficulté à vous concentrer. Une consommation excessive d’alcool réduit aussi le jugement, la coordination et la concentration.

Préservez la force des os

Prévenez l’ostéoporose. Cette maladie rend les os plus petits, plus fragiles et plus susceptibles de casser. Vous pouvez prévenir l’ostéoporose en consommant des aliments riches en calcium et en vitamine D. Voici quelques bonnes sources de vitamine D :

Éléments de base de la santé

Demeurez bien hydraté

Réduisez votre consommation de sel

Mes habitudes alimentaires sont-elles bonnes?

Vérifiez en utilisant le Nutri-eSCREEN!

Passez en revue et réfléchissez aux questions ci-dessous. Un exemple est donné pour vous aider.

Quelles sont les mesures positives que je prends déjà? (par ex., Je limite la quantité d’aliments contenant beaucoup de sel dans mon alimentation. Je prends un repas avec mes petits-enfants une fois par semaine.)

Quels sont les changements qui pourraient m’aider à rester sur mes pieds? (par ex., Je prendrai 3 repas par jour avec quelques collations saines; il m’arrive souvent de ne pas prendre le petit déjeuner.)

Comment vais-je apporter ces changements? Est-ce que je devrais communiquer avec quelqu’un? (par ex., Je vais me procurer une copie du Guide alimentaire canadien pour m’assurer que mon alimentation comprend des aliments des 4 groupes alimentaires.)

9. Repérez, enlevez et signalez les dangers

Dangers fréquents présents dans la maison :

Dangers fréquents autour de la maison :

Minimisez les dangers

Dans la maison :

Autour de la maison :

À l’extérieur du foyer :

Quels sont les dangers que je dois prendre en considération?

Passez en revue les mesures que vous prenez au sujet des dangers et réfléchissez aux questions ci-dessous. Un exemple est donné pour vous aider.

Quelles sont les mesures positives que je prends déjà? (par ex., J’ai téléphoné au Service des travaux publics l’autre jour pour signaler le revêtement de sol dangereux près de l’arbre au coin de la rue.)

Quels sont les changements qui pourraient m’aider à rester sur mes pieds? (par ex., Je vais installer une veilleuse qui s’allume automatiquement quand quelqu’un approche de l’escalier arrière.)

Comment vais-je apporter ces changements? Est-ce que je devrais communiquer avec quelqu’un? (par ex., Téléphoner à l’électricien.)

References:

Stay On Your Feet North Bay Parry Sound, Stay On Your Feet WA ®, 2009


Dernière modification : 20 juillet 2015