Bronzage artificiel

Les corps en santé existent en divers poids, formes, grandeurs et couleurs. Sentez-vous bien avec vous-même et la couleur naturelle de votre peau! Se faire bronzer ne vaut pas le risque de mourir.

Les salons de bronzage et la loi

Depuis le 1er mai 2014, les jeunes de moins de 18 ans n’ont plus le droit d’utiliser les lits de bronzage en Ontario. Apprenez plus de choses sur la Loi de 2013 sur la prévention du cancer de la peau (lits de bronzage) (Ministère de la Santé).

Santé publique Sudbury et districts inspecte les salons de bronzage pour s’assurer qu’ils respectent la loi.

Si vous êtes propriétaire ou exploitant d’un établissement qui donne accès à de l’équipement de bronzage, visitez notre section pour les professionnels pour de plus amples renseignements.

Il n’existe aucune façon de se faire bronzer en toute sécurité.

Obtenir un bronzage de base par un bronzage artificiel n’empêche pas la peau de brûler.

Tout le monde est susceptible aux dommages causés par les rayons UV.

Le bronzage artificiel

Il est important que les gens connaissent les risques du bronzage. Si vous décidez d’utiliser un lit de bronzage, consultez le responsable du lit de bronzage pour discuter des Lignes directrices pour les propriétaires, les opérateurs et les usagers de salons de bronzage de Santé Canada. Discutez aussi des mesures à prendre afin de réduire votre risque, tel que :

Choix plus sécuritaires

Les produits autobronzants (crèmes, vaporisateurs, etc.) sont des options plus sécuritaires pour donner à votre peau un teint doré.5 N’oubliez pas qu’à moins que ces produits contiennent de l’écran solaire, ils n’offrent aucune protection contre le soleil et ses rayons ultraviolets. Assurez-vous d’être prudent au soleil lorsque vous utilisez ces produits.

Références :

1 Young A. Tanning devices: fast track to skin cancer. Pigm Cell Res 2004;17:2–9. Cité dans Canadian Cancer Society’s Advisory Committee on Cancer Statistics (2014). Canadian Cancer Statistics 2014. Chapter 7: Special topic: Skin cancers. Toronto, ON: Canadian Cancer Society; 2014. Accessible du site Web : https://www.cancer.ca/en/cancer-information/cancer-101/canadian-cancer-statistics/?region=on. Consulté le 26 août, 2020.
2National steering committee for consensus on content for sun safety messages. The recommended core content for sun safety messages in Canada (May 2018). Report on the 2014/15 national consensus process – expanded report. Integration of documents previously reviewed by the national steering committee for consensus on content for sun safety messages. Updated May 2018.
3Ghissassi, F., Baan,R., Straif, K., et al., on behalf of the WHO International Agency for Research on Cancer Monograph Working Group. A review of human carcinogens—Part D: radiation. The Lancet Oncology – 1 August 2009 (Vol. 10, Issue 8, Pages 751-752) DOI: 10.1016/S1470-2045(09)70213-X.
4 Canadian Cancer Society’s Advisory Committee on Cancer Statistics (2014). Canadian Cancer Statistics 2014. Chapter 7: Special topic: Skin cancers. Toronto, ON: Canadian Cancer Society; 2014. Accessible du site Web : https://www.cancer.ca/en/cancer-information/cancer-101/canadian-cancer-statistics/?region=on. Consulté le 26 août, 2020.
5 Association canadienne de dermatologie (2020). Énoncé de principe de l’Association canadienne de dermatologie « L’utilisation des produits autobronzants ». Accessible du site Web : https://dermatology.ca/fr/dermatologues/enonces/enonces-principe/. Consulté le 24 juillet, 2020.


Dernière modification : 27 août 2020